Médecine Amazonienne

Cérémonie d’Ayahuasca


La boisson d’Ayahuasca se consomme traditionnellement dans le cadre d’une cérémonie. Les diverses communautés indigènes d’Amazonie la boivent lors d’un rituel collectif. C’est une manière pour ces communautés de s’unifier et de se purifier en groupe avec la participation de tous les adultes. Le breuvage d’Ayahuasca est communément cuisiné tôt le matin en groupe et sous la supervision du maestro guérisseur. elle se prolongera tout au long de la journée. À la fin de la préparation une fois le breuvage refroidi, il pourra être servi lors de la cérémonie du soir.

Préparation à la Cérémonie d’Ayahuasca

Tout d’abord, voici quelques recommandations à observer avant de participer à une cérémonie. À l’instar de la Diète ( voir le chapitre traitant de la Diète ), il est important de respecter certaines règles afin de se préparer au processus de soin, et de garantir la sécurité de chacun. Comme tous soins énergétiques, il s’agit de préparer le corps et l’esprit à un travail de nettoyage en profondeur incluant certaines modifications alimentaires et comportementales. Le travail avec l’Ayahuasca commence par la mise en place de ces dispositions. Il permet à chaque patient d’envisager sérieusement ce travail et de s’y investir pleinement, afin de garantir les meilleurs résultats. 

Déroulement d’une Cérémonie d’Ayahuasca

Cérémonie d’Ayahuasca en Maloca

Une cérémonie d’Ayahuasca dure environ 4 à 6 heures. Elle se déroule toujours la nuit dans un espace clos, traditionnellement dans une maloka ( maison des esprits de forme circulaire ). Chaque participant s’assoit sur son matelas et prend le temps de méditer sur ses intentions et sur le travail qu’il souhaite accomplir pendant cette cérémonie. Commence alors la distribution. À tour de rôle, les participants vont venir s’asseoir en face du maestro guérisseur pour recevoir l’Ayahuasca. Une fois la prise terminée, le groupe attend en silence jusqu’à ce que les effets commencent à se faire ressentir au bout de 40 minutes environ. Culturellement, seul le guérisseur buvait l’Ayahuasca pour établir un diagnostic et effectuer des soins sur ses patients. Les participants ne sont pas tenus de boire l’Ayahuasca pour être soignés. C’est un choix personnel qui doit être décidé en fonction de ses besoins et objectifs.

Ouverture de la Cérémonie

Le maestro guérisseur entame alors les icaros, chants sacrés pour ouvrir les effets de l’Ayahuasca, l’énergie de sa médecine, afin de permettre à tous les participants de rentrer dans un espace de transe collectif. Après cette étape, le guérisseur peut travailler directement sur les patients en leur prodiguant des soins spécifiques, et établir un diagnostic. Ces soins peuvent être aussi donnés sous forme de massages. Le guérisseur utilise aussi d’autres outils tels que la chapaka ( hochet ), le Tabac et les parfums, qu’il souffle sur le patient accompagné de l’énergie de son chant ( soplada ).

Pendant la Cérémonie

Lors d’une cérémonie, il est courant d’être pris de nausée de vomissements et de diarrhées, ce processus faisant partie de la purge est souvent vécu comme une libération. Cette étape de nettoyage permet de dénouer des blocages émotionnels, énergétiques et physiques ( voir le chapitre sur les effets de l’Ayahuasca ). La combinaison du breuvage et de l’expérience du guérisseur ouvre un espace de transe ponctué de sensations, de visions et d’introspection. Les participants peuvent voir et expérimenter tous types de phénomènes, rencontrer des animaux, des plantes, observer des formes géométriques, voyager à travers l’espace et le temps,…Ils peuvent également recevoir de l’aide sous la forme d’enseignements, de réponses quant à leurs thématiques et intentions initiales, dans une démarche de guérison et d’éveil spirituel. Il serait tentant de résumer l’expérience de l’Ayahuasca à de simples hallucinations. Ce n’est que  lorsque on pénètre le monde de l’Ayahuasca qu’on peut en vraiment en saisir la mesure et commencer à envisager l’étendue de ses possibilités.

Fin de la Cérémonie

Les effets de l’Ayahuasca peuvent durer une bonne partie de la nuit et parfois se prolonger jusqu’au petit matin. Il est primordial que le participant reste dans la maloka à l’exception des allées et venues aux toilettes et ceci jusqu’à ce que les effets se dissipent. Une fois les effets passés ils peuvent rejoindre leur chambre ou bien dormir dans la maloka. Il arrive que les effets surviennent plus tard, si vous rencontrez des difficultés, ne pas hésiter à demander de l’aide. 


Contre-indications alimentaires liées à la consommation d’Ayahuasca

Une semaine avant la cérémonie, veuillez vous abstenir de consommer :

  • des viandes rouges (boeuf, agneau, veau,…)
  • du porc (jambon et lardons inclus)
  • des fruits de mer
  • produits laitiers (yaourts, laits, fromages, beurre, crème,…)
  • produits fermentés (tofu, choucroute, sauce soja, niokmam,…)
  • produits fumés (poissons séchés, saumon fumé,…)
  • extraits de protéines (stéroïdes,liquides,…)
  • soupes en boites, cubes de bouillon
  • suppléments alimentaires ( vitamines,aliments hydrogénées,…)
  • fruits secs (raisins, pruneaux)
  • fruits confits
  • graines d’aneth (en grandes quantités)
  • Kombucha ou autres liquides issus de la facto-fermentation (en grandes quantités)
  • caféine, chocolat (en grandes quantités)
  • aspartame
  • pilules coupe-faim
  • glutamate de sodium (présent dans les soupes chinoises)
  • Au fur et à mesure que la cérémonie approche veuillez diminuer votre consommation d’huile, de sel, de poivre, de condiments ( piments, moutarde, vinaigrettes, cornichons, sauce Teriyaki,…), de sucre (sodas), de pâtisseries, de biscuits.

Dans la mesure du possible, évitez de manger des plats préparés industriellement. Privilégiez plutôt une nourriture saine et naturelle jusqu’au jour de la cérémonie. 

Contre-indications comportementales liées à la consommation d’Ayahuasca

Une semaine avant la cérémonie, veuiller vous abstenir de :

  • toutes pratiques sexuelles (masturbation comprise)
  • Nous vous recommandons également d’éviter de regarder des vidéos à caractère pornographique, ou des films d’horreur. Ces contenus ont tendance à s’immiscer dans les visions et peuvent perturber énergiquement le bon déroulement de la cérémonie.

DROGUE: Vous devez vous abstenir de consommer des drogues au moins deux semaines avant la cérémonie et deux semaines après la cérémonie (alcool compris, le tabac peut-être consommé). 

Contre-indications médicales liées à la consommation d’Ayahuasca

Si vous êtes sujets ou avez été sujets aux pathologies suivantes, la consommation d’Ayahuasca n’est pas recommandée :

  • maladies cardio-vasculaires
  • hypertension, tachicardie, hypotension
  • attaque cérébrale, AVC
  • diabète (sévère)
  • asthme (sévère)
  • maladie de Crohn, ulcères intestinaux
  • troubles psychologiques ayant entraîné un traitement psychiatrique
  • état schizophrénique
  • troubles bi-polaires
  • psychoses
  • dépression en cours de traitement (l’utilisation de médicaments anti-dépresseurs  type IRSS doit être arrêtée au moins 6 semaines avant la prise de l’Ayahuasca)
  • Cancer ou autres maladies auto-immunes

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, il est fortement déconseillé de boire de l’Ayahuasca.

Si vous suivez actuellement un traitement médicamenteux, veuillez consulter attentivement la liste des médicaments contre-indiqués avec la prise d’Ayahuasca

Quelques mises en Garde

Même lorsque l’on est entre de bonnes mains, il arrive que les premières expériences avec l’Ayahuasca soient difficiles et même dans certains cas très désagréables. Ces effets négatifs sont dans la plupart des cas inévitables. Ils traduisent le manque de clarté de notre coeur, de notre corps, de notre mental,… et ont pour effet de nous plonger dans une grande confusion. Cette même confusion qui réside à l’intérieur, nous la voyons dans son ensemble, ce peut être déroutant voire décourageant. Cela nous aide néanmoins à prendre conscience de l’étendue du chemin qu’il nous faudra parcourir, ainsi que de l’aide précieuse que le guérisseur pourra nous apporter tout au long de ce processus.

Au sujet des visions : il convient de prendre aussi un certain recul. On peut se méprendre sur la signification des visions car elles sont avant tout construites à partir de notre propre matériel cognitif. Seul le temps permet d’avoir une vision d’ensemble, et au fur et à mesure du processus la compréhension qui s’intègre profondément nous débarrasse peu à peu de la confusion.

Complexe du Messie :  Il est tentant de vouloir s’identifier aux phénomènes symboliques, et de s’improviser comme le nouveau prophète lorsque l’on reçoit des enseignements  avec l’Ayahuasca. Attention à ne pas tomber dans le piège de l’égo ! Gardez vos pieds sur terre ou vous risquez de passer à côté de votre expérience. 

Ayahuasca
Effets de l’Ayahuasca
Diète
Les Plantes Maîtresses
Médecine Amazonienne
Médecine Traditionnelle Amazonienne
Aucun commentaire...