Médecine Amazonienne

Projet de jardin médicinal dans la communauté de Dinamarca


Lorsqu’on pense à la pharmacopée amazonienne, on imagine souvent un indigène s’enfonçant profondément dans la forêt pendant quelques heures pour aller chercher la plante médicinale qui lui faisait défaut afin de soigner sa famille. C’est loin d’être le cas et ça ne l’est même que rarement. Lorsque nous visitons le jardin médicinal d’une communauté on croit souvent être en forêt vierge mais c’est en fait un espace de culture où la plupart des essences ont été introduites (arbres, lianes, …) 

C’est le cas à Dinamarca où près de 3000 pieds d’Ayahuasca ont été plantés il y a de cela deux ans. Historiquement les échanges inter-tribus ont grandement favorisé la transmission des plantes notamment médicinales et leur implantation dans les diverses communautés témoigne de cette pratique.

Aujourd’hui il s’agit pour les membres de l’association Isa weni de la Amazonia de perpétuer leur héritage en y ajoutant une note de modernisme tout de même, pour créer un jardin médicinal d’envergure réunissant leurs plantes les plus remarquables. Ceci afin de mettre à disposition des populations et des malades les remèdes faisant souvent défaut. Sauvegarder les essences et les savoirs est le maître mot de cette initiative qui a vu le jour voilà près de deux ans, lorsque cette même association s’est mise à planter 800 pieds d’ayahuasca. Aujourd’hui ils en sont à un hectare de culture réunissant quelques essences (piñon blanco, piñon colorado, planta de la vida,…). Le projet initial s’étendait sur 12 hectares lorsqu’il avait été lancé en 2012 sous l’impulsion d’une ONG. Les choses ont changé depuis mais leur volonté reste intacte. Nous vous invitons à visionner cette vidéo qui vous aidera à en savoir un peu plus sur la question. 

Médecine Amazonienne
Cérémonie d’Ayahuasca
Médecine Amazonienne
Médecine Traditionnelle Amazonienne
Médecine Amazonienne
Ivan Popov: de la neurochirurgie au chamanisme
Aucun commentaire...